OPERATION transparence au sénat, pour que l’enquête sur les vaccins soit rendue publique

opecst-senat-covid19

Quand une pétition citoyenne a été lancée sur le site du Sénat en janvier 2022, elle a récolté plus de 30 000 signatures en quelques jours. Le Sénat l’a cloturée arbitrairement mais a déclenché, comme demandé par la pétition, une enquête, via l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques, sur les effets secondaires dûs aux injections dites “anti-covid”.

Or, il se trouve que cette enquête apparaît être une gabegie, puisque non seulement les 57 auditionnés (dont 5 fois moins de contradicteurs à la doxa gouvernementale que de pro-doxa !) l’ont été en auditions privées et non publiques (une première dans l’histoire de l’OPECST), mais qu’en plus il n’en existe AUCUN écrit ! Seules les auditions du 24 mai 2022 ont été filmées, MAIS la transcription faite par le Sénat est, ni plus ni moins, qu’un FAUX MATÉRIEL ! Heureusement qu’un petit groupe de citoyens responsables et méfiants de la Marne (51) ont réalisé une fidèle et exacte transcription écrite (voir art. Oxygène). Le Sénat, par voie de mail, en a été avisé….

Un groupe de citoyens de toute la France, appelle alors à, plus qu’une interpellation, L’EXIGENCE d’obtenir la transparence complète de cet organe de Service au Peuple sur un sujet de la plus haute importance :

Les effets (gravement) indésirables dûs à l’inoculation à TOUTE la population française (DOM-TOM y compris), enfants y compris (!!!) autorisée puis lourdement IMPOSÉE par le gouvernement.

Quand les acteurs des Institutions françaises sont manifestement malhonnêtes, LE PEUPLE ou toute portion de ce peuple est SEUL garant de l’Intégrité de celles-ci quant à la livraison et/ou la divulgation d’INFORMATIONS LOYALES ET ECLAIRÉES !

Nous, Citoyens et Résistants, appelons chacun de nos conCitoyens à faire preuve de Responsabilité !

Cette capsule vidéo https://odysee.com/@sommationinterpellative:b/capsule-OPECST:b vous expliquera notre détermination et vous fournit, la notice TRÈS IMPORTANTE, puisqu’il s’agit, au moins dans cette action, d’utiliser la Mise En Copie (MEC) : ils en ont une sainte horreur !…. La personnalisation du courrier proposé (qui n’a qu’une valeur d’exemple voire d’inspiration) est vivement espérée si possible.

Appel national citoyen à écrire au président de l’OPECST, Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Technologiques, afin que soient rendus publics toutes les auditions et tous les documents de l’enquête sur les effets indésirables des injections géniques expérimentales anti-Covid.

Ci-dessous le texte du courriel (bien sûr personnalisable à volonté…) à envoyer :

au président de l’OPECST : Pierre.Henriet@assemblee-nationale.fr

avec en copie ouverte (champs CC ) :

g.longuet@senat.fr, s.delaprovote@senat.fr, a.preville@senat.fr, c.procaccia@senat.fr, l.darcos@senat.fr, a.delmont-koropoulis@senat.fr, a.guiol@senat.fr, l.haye@senat.fr, o.henno@senat.fr, a.jacquemet@senat.fr, b.jomier@senat.fr, f.lassarade@senat.fr, r.le-gleut@senat.fr, p.medevielle@senat.fr, m.meunier@senat.fr, p.ouzoulias@senat.fr, s.piednoir@senat.fr, b.sido@senat.fr, jean-luc.fugit@assemblee-nationale.fr, victor.habert-dassault@assemblee-nationale.fr, gerard.leseul@assemblee-nationale.fr, christine.arrighi@assemblee-nationale.fr, Philippe.Bolo@assemblee-nationale.fr, maud.bregeon@assemblee-nationale.fr, Moetai.Brotherson@assemblee-nationale.fr, hadrien.clouet@assemblee-nationale.fr, hendrik.davi@assemblee-nationale.fr, Olga.Givernet@assemblee-nationale.fr, Perrine.Goulet@assemblee-nationale.fr, aurelien.lopezliguori@assemblee-nationale.fr, yannick.neuder@assemblee-nationale.fr, Jean-Francois.Portarrieu@assemblee-nationale.fr, alexandre.sabatou@assemblee-nationale.fr, jean-philippe.tanguy@assemblee-nationale.fr, Huguette.Tiegna@assemblee-nationale.fr, sommation.interpellative@ikmail.com, secretariat-opecst@assemblee-nationale.fr, opecst-secretariat@senat.fr, b.rouge@senat.fr, s.beata@senat.fr, c.sabouret@senat.fr, m.benhabri@senat.fr, s.besombes@senat.fr

mais aussi les députés et sénateurs de vos départements
ainsi que les journalistes (presse, radio, télé) de vos départements.

Un autre exemple de courrier qui a une valeur hautement informative (à partager en masse) existe aussi :

 

Cherchez-vous à « enterrer » l’enquête de l’O.P.E.C.S.T. sur les effets indésirables des faux-vaccins Covid-19

De Jocelyne Chassard, Citoyenne de la République française depuis 1962, Professeure certifiée en Documentation depuis 1991, Résistante à la dictature médico-numérique orchestrée par E. Macron depuis le 16 mars 2020, Membre du bureau de RéinfocovidMarne depuis septembre 2021,

à Pierre Henriet, nouveau président de l’Office Parlementaire d’Évaluation des Choix Scientifiques et Techniques,

Monsieur,

Depuis le 23 mai 2022 j’ai adressé, en tant que citoyenne de la république française, quatre courriels à votre prédécesseur, Cédric Villani, relativement à l’enquête sur les Effets indésirables des prétendus ”vaccins » » anti-Covid : vous les trouverez en pièces jointes.

Je n’ai pas reçu d’autre réponse que quelques notifications de lecture envoyées par quelques membres de l’O.P.E.C.S.T. et plusieurs notifications envoyées par plusieurs journalistes qui étaient en copie ouverte.

  • Pourtant, mes courriels (qui ont été repris, tels quels ou modifiés, par plusieurs centaines de citoyen.nes en France depuis le 23 mai dernier) abordaient des points cruciaux de la mission d’enquête qui a été confiée à l’O.P.E.C.S.T. le 9 février 2022, par la commission des Affaires sociales du Sénat
  • Il est anormal que, parmi les 57 personnalités auditionnées entre le 28 mars et le 24 mai 2022 par les trois rapporteur.es Florence Lassarade, Sonia de la Provôté et Gérard Leseul, la proportion des tenants de l’orthodoxie gouvernementale en matière de ”stratégie vaccinale” contre le Covid-19 ait été 5 fois supérieure à celle des ”voix critiques” qui se sont élevées contre ladite stratégie dès l’hiver 2020.
  • Il est anormal qu’aucun de ces entretiens ”privés” n’ait fait l’objet d’une captation vidéo et d’une diffusion publique sur les sites Internet du Sénat et de l’Assemblée nationale : cette ”occultation” ne s’est pas produite lors des 5 enquêtes que l’Office a menées depuis le printemps 2020 sur cette pseudo-crise sanitaire.  Et la diffusion publique de l’audition que vous avez présidée le 21 juillet 2022, sur le thème de la sûreté nucléaire et la gestion des déchets radioactifs, prouve que cette règle n’a pas été respectée pour le sujet ”radioactif” des effets indésirables d’injections expérimentales.
  • Il est anormal qu’aucun de ces entretiens privés n’aient donné lieu à un compte-rendu écrit et que l’une des personnalités auditionnées, l’avocate Me Diane Protat, ait dû missionner un huissier de justice pour garder la trace écrite des propos qu’elle a tenus le 6 avril 2022, au côté de Mme Mélodie Féron, initiatrice du collectif de victimes « Oùestmoncycle ? ».
  • Il est anormal que l’asymétrie entre les tenants de la doxa gouvernementale (6 personnes) et les ”voix critiques” (3 personnes) ait de nouveau été visible lors de l’audition publique du 24 mai 2022.
  • Il est anormal et suspect que, depuis le 24 mai 2022, la question posée à la directrice générale de l’A.N.S.M. par la sénatrice du Bas-Rhin Mme Laurence Muller-Bronn, relative au suivi spécifique de pharmacovigilance des 22.490 enfants de 0 à 12 ans qui, entre le 27 décembre 2020 et le 18 novembre 2021, se sont vus injecter 1 ou 2 doses adulte des produits expérimentaux faussement appelés ”vaccins anti-Covid”, cette question donc n’a toujours reçu aucune réponse explicite.  Mme Muller-Bronn a d’ailleurs dû la réitérer le 21 juillet 2022 dans l’hémicycle, à 2h.50 du matin, lors de l’examen du projet de loi n°9 :
    https://twitter.com/MullerBronnL/status/1550099931876278272
  • Il est anormal que nous, citoyennes et citoyens de la République, ayons dû attendre trois semaines la publication du compte-rendu officiel de cette audition publique du 24 mai 2022 : les deux secrétariats de l’O.P.E.C.S.T. ont pourtant du personnel et pourraient utiliser des logiciels de transcription… Pour pallier cette carence, sept citoyennes (dont moi-même) avons retranscrit intégralement et littéralement, le contenu de l’audition du 24 mai 2022 et nous l’avons publié le 5 juin 2022 dans le média DépêchesCitoyennes :
    https://depeches-citoyennes.fr/2022/06/transcription-de-l-integralite-des-auditions-opecst-du-24-mai-2022.html
  • Il est totalement irrégulier, voire délictueux, que la réalité et la quantité des propos tenus par les participant.es à l’audition du 24 mai 2022 aient été déformée et réduite dans le compte-rendu officiel publié comme rapport n°142. J’ai signalé à votre prédécesseur, le 21 juin 2022, que ce compte-rendu était un faux matériel :
    https://depeches-citoyennes.fr/2022/06/opecst-une-citoyenne-revendique-la-transparence-et-demontre-l-opacite.html
    Vous pouvez en juger par la comparaison avec la transcription intégrale, revue par mes soins, que je lui ai adressée le même jour et que je vous transmets de nouveau aujourd’hui.
  • Il est anormal que, le 21 juin 2022, l’examen en commission des Affaires sociales du Sénat du rapport d’étape de l’Office, daté du 9 juin 2022, n’ait donné lieu à aucun enregistrement vidéo disponible sur le site du Sénat ou de l’Assemblée nationale :
    https://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20220620/4343.html#toc3
    Pourtant, le lendemain, une captation vidéo a pu être faite sur le sujet de _L’Obésité dans la région européenne de l’OMS_
  • Il est anormal que, le 21 juillet 2022, en ouvrant la séance consacrée à l’audition par l’Office de Mme Marie-France Bellin et MM. Pijaudier-Cabot et Jean-Christophe Niel sur la gestion des déchets radioactifs et la sûreté nucléaire, vous ayez omis d’indiquer que le rapport daté du 9 juin 2022, rédigé par vos collègues Mmes de la Provôté et Lassarade et M. Leseul, était un rapport d’étape provisoire, laissant ainsi penser que l’enquête de l’O.P.E.C.S.T. sur les effets indésirables des ”vaccins” anti-Covid était terminée.

Est-ce ainsi, Monsieur Henriet, que vous concevez votre mission d’information scientifique et technique non seulement envers les parlementaires mais aussi envers les millions de citoyen.nes de la République française ?

Appréhenderiez-vous, Monsieur Henriet, de voir infirmée l’assertion de votre prédécesseur du 8 janvier 2021 : « _Sur un plan scientifique et médical, la sécurité d’emploi du vaccin disponible est confirmée._» ? :
https://www.senat.fr/presse/cp20210108a.html

Craindriez-vous, Monsieur Henriet, les conséquences politiques et judiciaires dévastatrices pour le gouvernement que vous avez soutenu depuis mars 2020, de la reconnaissance, par l’accumulation des faits et des témoignages des ”voix critiques” et par l’évidence des contradictions et incohérences des ”covido-vaccinalistes”, que les médicaments biologiques expérimentaux hâtivement fabriqués par des entreprises collectionnant les condamnations pénales :

  • ne sont pas des ”vaccins”,
  • sont totalement inefficaces contre l’infection personnelle au SARS-CoV-2 et à ses multiples variants,
  • sont totalement inefficaces contre la transmission interpersonnelle
    de ces coronavirus,
  • sont toxiques pour de multiples organes du corps humains,
  • ont causé, à la date du 16 juin 2022, 1.700.000 effets indésirables (dont 25% graves) et sans doute 20.000 décès ?

Sachez, Monsieur Henriet, que vous et vos collègues allez recevoir des
courriels de citoyennes et citoyens toujours plus nombreux à exiger de
l’O.P.E.C.S.T. :

  • la publication des compte-rendus de toutes les auditions privées
    menées entre le 28 mars et le 24 mai 2022 ;
  • la publication des enregistrements vidéos de ces auditions ;
  • la publication de tous les documents remis aux 3 rapporteur.es,
  • l’annonce officielle que l’enquête va se poursuivre,
  • la confirmation de Mmes Lassarade, de la Provôté et de M. Leseul comme rapporteur.es ou la désignation de nouveaux membres,
  • l’annonce officielle que toutes les auditions à venir feront l’objet d’une captation vidéo qui sera ensuite publiquement diffusée,
  • l’injonction donnée à Christelle Ratignier-Carbonneil, directrice générale de l’A.N.S.M., de répondre précisément, et par écrit, à la question que lui a posée la sénatrice Laurence Muller-Bronn le 24 mai 2022.

Dans l’attente de votre réponse, je vous présente mes salutations
civiques.

Laisser un commentaire